PBKA

Avatar du membre France
Super Train
Administrateur du site - Médaillé par le Saint Cheminot - Légionnaire de la CC72000
Messages : 620
Enregistré le : mar. 23 août 2016 17:12
Localisation : Gironde
Âge : 22

PBKA

Message par Super Train » lun. 3 oct. 2016 13:59

Les TGV PBKA (pour Paris-Bruxelles-Köln-Amsterdam) sont des TGV quadricourant, aptes à circuler à 320 km/h.

Utilisés par Thalys et pouvant circuler en France, en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas (à la différence des TGV PBA qui ne sont pas dotés des équipements nécessaires pour circuler en Allemagne).

Construites en 1996 et 1997, elles ressemblent aux rames TGV POS : les deux motrices reprennent l'esthétique des motrices de TGV Duplex et encadrent huit voitures à un niveau similaires aux remorques des TGV Réseau.

ils supportent quatre systèmes d'électrifications différents :
25 kV alternatif (50 Hz) pour la France et les lignes à grande vitesse belges et néerlandaises
1500 V continu pour certaines lignes françaises et le réseau classique néerlandais
3000 V continu pour le réseau classique belge
15 kV alternatif (16 2/3 Hz) pour le réseau allemand.

Techniquement, les TGV PBKA sont très proches des TGV Réseau, avec lesquels ils sont couplables en unité multiple (UM) de deux rames.

Ils possèdent également plusieurs systèmes de signalisation en cabine ou de contrôle de la vitesse :
la TVM pour les lignes à grande vitesse en France et en Belgique (Ligne 1)
le KVB pour les lignes classiques françaises
un système appelé ATBL qui reprend les fonctions de l'ATB (Pays-Bas) et de la TBL (Belgique)
l'Indusi et le LZB pour respectivement les lignes classiques et celles à grande vitesse en Allemagne.

Depuis 2009, de l'ERTMS pour circuler à grande vitesse sur la ligne belge LGV 3 et la ligne néerlandaise HSL-Zuid.

Les motrices des TGV PBKA doivent être équipées de six puis sept systèmes de signalisations différents (avec chacun leurs propres capteurs, leurs propres informatiques), ont un transformateur électrique dimensionné pour fonctionner en entrée sous deux fréquences et deux tensions différentes, et ont une interface homme machine (IHM) en plusieurs langues.

Toutes ces spécificités supplémentaires par rapport à une rame TGV domestique engendrent un surcoût de 60 % dans la construction des rames PBKA.

Initialement, le parc Thalys ne devait être constitué que de rames PBKA, mais en raison de leur fort surcoût, la SNCF a décidé de substituer en partie à sa commande initiale de TGV PBKA des rames TGV Réseau tricourant auxquels elle a ajouté les équipements nécessaires pour circuler en Belgique et aux Pays-Bas.

Ces rames transformées par mesure d'économie deviendront les TGV PBA qui n'ont pas l'aptitude pour circuler en Allemagne. Les TGV PBKA se distinguent facilement extérieurement des TGV PBA par le carénage aérodynamique des motrices : les premiers ont le même que celui des TGV Duplex tandis que les seconds ont celui des TGV Réseau.


La Chaîne qui va vous faire aimer les trains !
Facebook - Twitter - Youtube - Google+

Mon premier train : (TGVL) TGV Atlantique (1ère livrée) / numéro 3??
Mon dernier train : Sûrement pas un Coradia / Régiolis / Régio2N !!!